Rapport d'activités 2012-2013

Rapport d'activité 2012-2013 de la CJGIM

 

En plus de dix ans, la Commission jeunesse (CJGIM) a su s’imposer dans le milieu comme un acteur majeur de concertation et de développement de projets jeunesse. Elle est reconnue pour son innovation et sa capacité à répondre aux besoins des jeunes de la région. Voici un résumé de ses principales actions menées en 2012-2013.

 

Actualisation de sa composition

Pour réaliser sa mission, la Commission jeunesse a doublé le nombre de ses membres jeunes bénévoles, passant de six à douze, soit deux par territoire de MRC de la Gaspésie et deux pour les Îles-de-la-Madeleine. En accordant une plus grande place aux jeunes, la CJGIM souhaite être davantage informée de leur réalité afin de mieux répondre à leurs besoins. Aux douze membres jeunes s’ajoutent quatre membres représentant les carrefours jeunesse-emploi de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine et deux membres cooptés issus d’organismes de la région. De nouveaux dirigeants ont été élus, soit James-Alexander Keays à titre de président et Émilie Thériault comme nouvelle vice-présidente.

 

Être branchée sur sa communauté

Au cours de la dernière année, la Commission jeunesse a pris le virage des médias sociaux afin de se faire connaître, de faire connaître ses activités, de promouvoir la région et de réseauter avec sa clientèle. La Commission jeunesse a également développé un partenariat avec les hebdomadaires de la Gaspésie afin de diffuser chaque mois le portrait de jeunes qui ont choisi de s’établir dans la région. Finalement, la Commission jeunesse a entamé des travaux sur sa nouvelle image en adoptant des couleurs et en développant un plan de communication qui sera opérationnel en 2013.

 

Consultation jeunesse 2012

Une consultation a été réalisée par la CJGIM sous forme de sondage en ligne auprès de Gaspésiens et Madelinots de 12 à 35 ans. Les jeunes ont été invités à se prononcer sur plusieurs thèmes tels les loisirs, le marché du travail, l’éducation et le dynamisme de la région. Cette démarche démocratique a offert une tribune à 1 238 jeunes qui ont partagé leur vision sur la région et commenté les services qui leur sont offerts. Les résultats des enjeux et les priorités des jeunes seront diffusés par la CJGIM au printemps 2012. Les résultats permettront non seulement d’orienter les investissements et la planification stratégique de la CJGIM, mais également d’alimenter les autres organismes jeunesse dans leurs actions.

 

Les principales réalisations de Cap sur l’avenir 2009-2012

La Commission jeunesse, organisme promoteur de cette stratégie, a travaillé à atteindre les objectifs établis avec l’appui du comité régional de suivi Cap sur l’avenir (CSA) 2009-2012, des agents de migration Place aux jeunes de la région, ainsi que de plusieurs comités de travail.

 

Comme cette stratégie en est à sa troisième et dernière année d’activité, une évaluation globale de CSA a été réalisée et vérifie l’atteinte des résultats, les moyens utilisés et le niveau de satisfaction des bénéficiaires. Par son expérience et son expertise en matière de retour et d’établissement des jeunes en région, la CJGIM fait partie d’un nouveau comité exécutif qui travaille pour doter la région d’une stratégie en matière d’attraction, d’accueil et de rétention de nouveaux arrivants.

 

Depuis 2003, la région attire plus de jeunes âgés de 25 à 34 ans qu’elle n’en perd au profit des autres régions du Québec. 2010-2011 constitue le meilleur résultat des dernières années. Toutes tranches d’âges confondues, la région présente pour une deuxième année consécutive un solde migratoire interrégional positif.

 

Par ces actions novatrices et surprenantes sur tout le territoire, Cap sur l’avenir a sans aucun doute participé à attirer et retenir des jeunes, à développer de nouveaux services, à remodeler l’image de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

 

Voici un résumé de ses principales actions menées au cours de la dernière année :

  • Octroi à cent soixante-sept jeunes et entreprises d’incitatifs financiers pour un total de près de 375 000 $. À partir de juillet 2011, la Commission jeunesse est devenue responsable de la gestion des incitatifs Gaspésie–Les Îles : Terre d’accueil des jeunes diplômés et a procédé à l’embauche d’une responsable de programme;
  • Réalisation d’une Tournée régionale du vaccin étudiant dans treize écoles secondaires. Plus de six cents élèves de cinquième secondaire sensibilisés;
  • Participation de l’ambassadrice à huit missions à l’extérieur et réalisation de la campagne publicitaire estivale 2011 Moi, je fais le saut! destinée aux touristes de passage dans la région et incluant un kiosque d’information dans quatre événements. De plus, une cinquantaine de jeunes font partie du nouveau réseau de jeunes ambassadeurs de la région ayant pour mandat d’être les relayeurs d’information des services disponibles en région auprès de leur réseau de contacts;
  • Poursuite de la promotion de la région sur les médias sociaux et diffusion des cinq vidéos témoignages de jeunes établis dans la région. Finalement, à compter du printemps 2012, l’ambassadrice est également devenue la chargée de projet pour la stratégie régionale d’attraction d’accueil et de rétention;
  • Avec la collaboration des agents de migration Place aux jeunes de la région, octroi d’une aide financière aux entrevues à quatre-vingt-quatre jeunes depuis février 2011. 56 % des bénéficiaires travaillent dans la région;
  • Mise en ligne de la Boîte à outils pour les employeurs et présentation auprès de plus de trois cents employeurs, entrepreneurs et intervenants socio-économiques de la région.

 

Des investissements importants pour la jeunesse

Ce sont plus de 372 159 $ qui ont été octroyés à quatre ententes régionales touchant les jeunes de la région par le Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ). D’autre part, par l’entremise du Fonds jeunesse René-Lévesque, la Commission jeunesse, en collaboration avec la Fondation communautaire Gaspésie–Les Îles, a investi un montant de 49 784 $ au cours de l’année dans quatre projets jeunesse de la région. Les jeunes anglophones, la relève artistique, les jeunes femmes et jeunes hommes et les étudiants collégiaux ont été les principales clientèles des interventions financées.

 

Poursuite de l’action jeunesse structurante Moyen d’intervention local pour l’autonomie jeunesse (MILAJ)

La mobilisation des acteurs jeunesse visant la mise sur pied d’initiatives s’est accentuée ces derniers mois considérant que cette entente régionale, dont la Commission jeunesse est le promoteur, en est à sa dernière année. Avec la collaboration des carrefours jeunesse-emploi de la région et de leurs partenaires, ce sont quinze dossiers d’intervention qui ont été mis de l’avant cette année sur l’ensemble du territoire. Le montant du MILAJ accordé pour ces interventions représente plus de 350 000 $ sur des investissements totalisant plus d’un million de dollars. Les interventions visaient principalement à soutenir et encourager la persévérance scolaire de même qu’à favoriser l’autonomie des jeunes. Au-delà des sommes d’argent accordées, le projet MILAJ amorce un mouvement de concertation chez les acteurs jeunesse de chacun des milieux.

 

Valoriser l’implication des jeunes dans leur milieu

En collaboration avec la Coopérative de développement régional Gaspésie–Les-Îles et les carrefours jeunesse-emploi, l’agente de participation citoyenne a conçu et animé l’activité Initiation à la vie démocratique et coopérative auprès de près de six cents élèves de 1re, 2e et 3e secondaire de treize écoles de la région. Pour une cinquième année, la Commission jeunesse a également lancé le concours Je prends ma place qui reconnaît l’engagement bénévole des jeunes. Mille cinq cents dollars  en bourses ont été remis à trois gagnants qui, par leur action, font la différence dans leur communauté.

 

Le Fonds Gérard-D.-Levesque récompense treize jeunes Gaspésiens et Madelinots

La Commission jeunesse et la Fondation Gérard-D.-Levesque ont réalisé l’activité de remise de bourses 2011 du Fonds Gérard-D.-Levesque. Sur les treize jeunes récompensés en raison de la qualité de leur dossier scolaire, de leur engagement dans leur milieu et de leur persévérance dans le cadre de leurs études, deux sont des élèves de la formation professionnelle au secondaire, cinq sont des étudiants de la formation technique au cégep, cinq sont des étudiants universitaires au baccalauréat et une poursuit un doctorat. Rappelons que les bourses du Fonds Gérard-D.Levesque visent à encourager les élèves et étudiants à poursuivre leurs études, à soutenir ceux qui en ont besoin, à promouvoir le retour et l’établissement des jeunes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine et à encourager la formation en région lorsque le programme d’études y est offert.


Facebook TwitterCourriel
Partager par courriel
Destinataire(s)(adresse courriel)
Votre courriel
Message(facultatif)